Conseil Pastoral de Paroisse

CONSEIL PASTORAL DE PAROISSE
Can. 536 –
§ 1. Si l’Évêque diocésain le juge opportun après avoir entendu le conseil presbytéral, un conseil pastoral sera constitué dans chaque paroisse, présidé par le curé et dans lequel, en union avec ceux qui participent en raison de leur office à la charge pastorale de la paroisse, les fidèles apporteront leur concours pour favoriser l’activité pastorale.
§ 2. Le conseil pastoral ne possède que voix consultative et il est régi par les règles que l’Évêque diocésain aura établies.

Lors de sa visite pastorale de septembre 2021, Mgr. Brac de La Perrière a rencontré le CPP.

Rappel : qu’est-ce qu’une paroisse ?
La paroisse, lieu d’une communauté chrétienne, est avant tout « la famille de Dieu, fraternité qui n’a qu’une âme ; c’est une maison de famille, fraternelle et accueillante, c’est la communauté des fidèles » (Jean-Paul II).
Cette communauté de foi, constituée par des ministres ordonnés et par des chrétiens, est confiée au curé, sous l’autorité de l’évêque diocésain.
Pour les fidèles laïcs, les engagements dans la paroisse sont nombreux et différents.
« La paroisse offre un exemple remarquable de vie communautaire car elle rassemble dans l’unité toutes les diversités qui se trouvent en elle… Que les laïcs prennent l’habitude de travailler dans la paroisse en étroite union avec les prêtres, d’apporter à la communauté leurs propres problèmes, ceux du monde et les questions qui concernent la salut des hommes, pour les examiner et les résoudre en tenant compte de l’avis de tous »
(Jean-Paul II, texte sur l’Apostolat des laïcs).
Qu’est-ce qu’un Conseil Pastoral de Paroisse ?
Le Conseil Pastoral de Paroisse (CPP) est un lieu d’engagement. Cette institution ecclésiale, née dans la foulée du Concile Vatican II, permet de mettre en route le « concours de tous » au sein de la paroisse.
Présidé par le curé de la paroisse, le CPP est un conseil constitué de prêtres, de l’équipe d’animation pastorale (EAP) et de laïcs qui se réunissent pour favoriser l’activité de toute la communauté paroissiale et pour l’aider à être une véritable communauté chrétienne, fidèle à l’Evangile et féconde dans la charité.

Le CPP est au service de la communauté chrétienne pour permettre à tous ses membres de réaliser leur mission.
Son rôle est triple : a. étudier ce qui touche l’activité pastorale, b. l’évaluer et c. proposer des solutions pratiques.
La paroisse étant une communauté chrétienne parmi d’autres dans le secteur pastoral, le CPP est en lien étroit avec l’EAP afin d’effectuer un véritable travail pastoral de secteur.
Le CPP est un lieu de réflexion missionnaire : il se met à l’écoute de la vie des hommes, il recueille les idées et les suggestions de la communauté, il est attentif aux besoins nouveaux qui peuvent naître dans la communauté, aux questions d’actualité qui interpellent une partie ou l’ensemble de la communauté. Il bouscule la communauté afin qu’elle prenne ses responsabilité dans la mission de l’Eglise. Toute la vie apportée au CPP est examinée à la lumière de l’Evangile.
Le CPP est une force de proposition :
à partir de son travail de réflexion et d’analyse, le CPP
a. propose des orientations,
b. met en place des projets pour dynamiser la vie de la communauté.
Il rend compte de son travail à la communauté soit par écrit, soit lors d’une Assemblée de paroisse.
Sa composition et son fonctionnement
Le CPP est le reflet de tous les membres de la paroisse. Il est composé
– du prêtre chargé de la paroisse, –
– de représentants des ministres ordonnés,
– de l’EAP,
– de personnes issues des différentes communes constituant la paroisse (25) réparties en trois grands pôles (Guérigny, Pougues-Les-Eaux, Prémery) et pressenties par le Curé.
Les membres du CPP participent au conseil pendant 3 ans renouvelables une fois.
C’est le curé qui préside le CPP aidé de l’EAP.
Ils veillent notamment à ce que la réflexion et les travaux qui y sont menés le soient en harmonie avec les orientations du diocèse et de la paroisse.
A la demande du Curé, avec l’EAP, un bureau composé de quelques membres du CPP assure la préparation des réunions et le suivi des travaux.
Le curé et l’EAP veillent également à la formation des membres en rapport avec les responsabilités à assurer.
Dans sa lettre sur la dimension missionnaire de l’Eglise (Redemptoris missio) du 7 décembre 1990, parlant des CPP, Jean-Paul II insistait sur l’enjeu de cette structure qui, est bel et bien celui « d’entretenir en nous la passion de transmettre à d’autres la lumière et la joie de la foi ».